Forum d'astuces, de soluces et de tutoriels sur la série Monster Hunter
 
AccueilGalerieCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Comiket: guide de bataille

 :: Le hall de la Guilde :: Le Coin du Wycadémiste :: Un Wycadémiste au Japon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Masuku
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Chasseur : Masuku
Age : 25
Date d'inscription : 10/06/2015
Messages : 324
Dim 10 Fév - 15:47
Le Comiket est souvent présenté la plus grande convention geek au monde. Tenu fin décembre et mi-août pendant 3 jours au Tokyo Big Sight d'Odaiba, il accueille plus de 500 000 personnes à chaque édition. A titre de comparaison, la Japan Expo accueille environ 250 000 personnes… Sur 5 jours et avec des horaires plus larges.

Comiket: guide de bataille IMG_2942

Toutefois le Comiket, de son nom complet Comic Market, est bien différent des conventions européennes. C'est dans le nom après tout, market et expo étant deux concepts bien différents. Le Comiket est en fait une sorte de marché aux puces géants dédiés aux doujinshis. Format de livre assez différent de ce qu'on connaît en France, de par son polymorphisme, les doujinshis sont basiquement des œuvres auto publiées par leurs auteurs, réalisées par des fans souvent sur un contenu déjà existant. C'est un peu comme si vous aviez le droit de vendre une BD fanfic de "Tintin en Corée du Nord" sans que l'éditeur ou les ayant-droits ne touchent quoi que ce soit ou ne puissent vous dire que "bah non c'est pas super politiquement correct". Si vous voulez avoir une idée de ce qui se fait, je vous invite à lire l'article bonus où j'expose mes acquisitions de mes deux précédents Comikets: http://www.monsterhunter-france.com/t5088-doujinshi-exemples-par-mes-acquisitions


Et je vous laisse avec ces extraits de l'anime Lucky Star qui présentent plutôt bien l'expérience

Et qui écrit des doujinshis ? Parmi les plus de 35 000 auteurs exposants (aussi appelés cercles dans le cadre des groupes), on retrouve des profils incroyablement variés. Certains y vont dans l'espoir de faire repérer leur art par un public ou un éditeur (certains artistes/auteurs célèbres ont débuté au Comiket comme la compagnie TYPE-MOON), d'autres veulent partager leurs connaissances (des personnes victimes du tsunami de 2012 ont décidé de faire des guides de tourisme pour leur ville reconstruite présentés par les personnages de Kancolle par ex), on y trouve des habitués qui savent qu'ils ne pourront pas publier leurs œuvres en manga (parce qu'elles sont trop courtes ou osées entre autre) ou encore des véritables mangakas confirmés qui veulent publier des œuvres refusées par leurs éditeurs.

Comiket: guide de bataille Min-9282

On notera également la présence de nombreuses compagnies dans un espace dédié, le Hall Est. Si vous voulez des marchandises officielles, c'est le meilleur endroit où aller. Notez toutefois qu'ils vendent principalement des goodies de séries populaires au Japon ou des avant-premières de séries à venir. C'est pas trop là que vous trouverez des produits Naruto, Dragon Ball ou Pokémon, pour ça mieux vaut aller dans les boutiques spécialisées (JUMP Shop ou Pokémon Center).

Comiket: guide de bataille Big_Site_Comiket_stage%2C_West_hall_%2829614109256%29

[Petit correctif spécifique à l'année 2019 : le C96 d'été et le C97 d'hiver dureront exceptionnellement 4 jours à cause de travaux de rénovation dans le hall Est en préparation des JOs de Tokyo, le hall des exposants sera déplacé à l'espace d'exposition Aomi à un bon kilomètre du Tokyo Big Sight. Des rumeurs parlent de rendre l'accès payant pour ces éditions de par le bordel que ces travaux provoquent]

Avertissement : le monde fabuleux des hentais

Par contre disclaimer obligatoire, les doujinshis n'ont pas de limite de contenu. Si un comité de contrôle est présent sur les lieux pour s'assurer qu'on ne trouve pas des trucs trop perchés… Je me demande toujours un peu ce qu'ils censurent. Vous vous souvenez l'exemple de Tintin ? Bien maintenant imaginez une romance passionnée entre Tintin et le capitaine Haddock… Voilà, j'espère avoir gravé cette image dérangeante dans vos esprits pour la journée. C'est aussi le genre de contenu permis au Comiket. En clair, n'amenez pas des enfants ou des gens sensibles (genre votre ami chrétien puritain qui tient au salut de son âme) au Comiket. De par la liberté de contenu, on retrouve un très grand nombre de hentais exposés (honnêtement on est sur du 60/40 en faveur des hentais). Et y'a absolument de tout. Traverser les halls Est sans voir une couverture de hentai, c'est pas un miracle, c'est impossible.

Comiket: guide de bataille IMG_7565-768x576
Démonstration pratique

Cela dit, ne vous arrêtez pas à votre première image de bandes dessinées porn. Ce n'est pas parce qu'un artiste fait du hentai qu'il ne fait que ça. Il est possible d'acheter des goodies tout à fait sympas à proximité sur le même stand. Voilà quelques exemples :

  • Udon-Ya, l'artiste des Monhan no Erohon, les principaux hentais MH, vend des goodies plutôt jolis à côté (en même temps le monsieur sait dessiner)
  • pako, excellente artiste qui a fait des designs pour Fate/GO et fait des artbooks sympas… Vendait un dakimakura au C95
  • EIRRI qui dessine des comics mignons dessine beaucoup des dessins guro (du hentai gore) sur son Twitter

En clair, le monde n'est pas noir ou blanc, n'hésitez pas à jeter un coup d'œil furtif sur les stands.

Préparatifs au combat

Si vous n'êtes là que pour découvrir, sans envie d'achat, passez cette section. Maintenant si vous voulez faire quelques emplettes, il est important de se préparer. En effet, il y a du monde et il y a des stocks. De plus, les exposants changent en fonction des jours.
Ainsi, j'ai fait mon premier Comiket mains dans les poches. J'avais réservé du 1 au 12 août à Tokyo, le C92 commençait le 12. Après un jonglage Airbnb pour gratter un jour de plus dans les parages, j'ai pu faire le premier jour. Ne trouvant pas de doujinshis Fate, je suis allé au bureau international où il est possible de demander de l'aide… Et on m'a basiquement dit… "Bah c'est baisé mon gars. Les artistes qui font du Fate seront présents le troisième jour". Et du coup bah ce premier Comiket a pas été trop folichon…

Mais alors comment savoir quel jour venir ? Il y a deux techniques. La première consiste à se procurer le guide officiel du Comiket. Vendu 20 à 30€ dans la plupart des librairies un mois à l'avance, cette bible contient la liste des artistes exposants chaque jour ainsi qu'une carte des lieux. Une autre solution moins coûteuse est le site officiel qui dispose d'un accès gratuit. Le blem c'est que l'accès gratuit dure par intervalle de 3 minutes toutes les X minutes. Pour avoir essayé ce site web infernal, je pense que je vais acheter le guide officiel pour le C96 à venir.

Comiket: guide de bataille Ba4uhJDCUAEiZm7

L'autre stratégie est de connaître des artistes exposants. Les Japonais adorent Twitter (en même temps 144 caractères avec un caractère = un mot c'est plus souple) et beaucoup d'artistes ont un compte sur la plateforme. Ils publient souvent une semaine à l'avance leur catalogue du Comiket et indiquent dans leur nom de compte le jour où ils seront présents. Autre avantage de Twitter, certains artistes partagent les œuvres d'autres artistes, permettant d'élargir vos connaissances.

Comiket: guide de bataille Dviwgz10
Exemple avec ren-kon-an, une artiste que j'aime bien. Ca a été twitté une semaine avant le Comiket 95 où elle était donc le 2ième jour (en haut à droite), au stand A-18b (en haut à gauche). Elle vendait des doujinshis à 500y et un pack spécial avec deux petits personnages et un sac à 1000y

Pour trouver des Twitters d'artistes, cherchez en japonais un personnage apprécié sur pixiv (le deviant art japonais) en ajoutant par exemple le tag C95 (Comiket 95, cet été 2019 ,ce sera C96 et ainsi de suite; ce tag permet de s'assurer qu'ils font ou ont fait des Comiket) et récupérez leur Twitter via leur compte pixiv. Si vous êtes au Japon, les artistes de doujinshi mettent en général leur Twitter dans leurs publications papier.

Guide officiel Twitter
ContientCarte complète, position et jour de présence des artistesCatalogue avec prix, code de position et jour de présence des artistes
AvantagesPermet de savoir qui est où précisémentGratuit, anticipation des coûts, c'est dans votre tel
InconvénientsPayant, un poids à porter, impossible de savoir ce que vendent les artistesRequiert de connaître des artistes, oblige à chercher où est le stand A-xyz
Ensuite, prévoyez de l'argent liquide. Les Japonais aiment le liquide et vous vous doutez bien que c'est même pas la peine d'espérer un lecteur de carte par stand quand on en trouve déjà pas dans tous les restos. Si vous exploitez Twitter, vous pouvez faire vos maths pour estimer combien tout ceci va vous coûter. Prévoyez une petite allonge en plus de fois que vous repériez un trésor imprévu. Sinon, je dirais que 20 000y est une somme assez confortable pour pouvoir acheter un peu tout ce que vous voulez.

Pour organiser votre ordre d'achat, il faut essayer d'anticiper les stocks et les queues. Les stands situés près des murs de la salle sont tenus par des cercles très populaires. Eux-mêmes le savent (ils paient plus cher l'emplacement) et ils ont donc des stocks adaptés en fonction. Vous pouvez les mettre plutôt en dernier sans trop de craintes. Les stands plus centrés sont donc plus modestes et ont des stocks plus restreints, visez-les en priorité. Pour ce qui est des compagnies, elles ont les moyens. Mais les stocks ne sont pas non plus infinis alors ne traînez pas.

La première épreuve : atteindre le Comiket

Le jour J, il vaut mieux venir tôt pour faire des acquisitions ou simplement voir ce qui se vend, de par la limitation des stocks. Il faut déjà atteindre le Comiket et je ne peux que trop vous recommander le métro. Google Map me recommandait des trajets en bus… Et du coup je me suis planté deux fois deux années de suite de station, les arrêts étant principalement indiqué en kanji. Je vous recommande ensuite d'essayer d'arriver vers 9h, soit une heure avant l'ouverture. Avec une telle avance, vous devriez rentrer dans le centre vers 10h20.

Comiket: guide de bataille Comiketline1

Par contre, la queue, c'est pas la queue de votre Carrefour local. En effet, devant l'affluence monstrueuse du Comiket, des rues entières sont réquisitionnées sur plus d'un kilomètre. En clair, vous avez une file avec plus de 15 personnes par rangée sur un kilomètre. Une vraie marée humaine et attendre à l'intérieur est plutôt éreintant. Prenez de quoi survivre à la météo en priorité. Pour avoir fait deux fois le Comiket d'été, il fait chaud (plus de 35°, dans une foule). Tenue légère, casquette ou petite serviette pour se couvrir la tête et de l'eau, obligatoires (un petit passage au konbini ou au distributeur avant le départ peut être une bonne idée). En hiver, j'imagine qu'il vaut mieux avoir un peu plus chaud mais pas trop. Et par contre si la météo est mauvaise, se préparer également en fonction. Pour finir, évidemment, prévoyez de quoi s'occuper.

Dans le Comiket

Vous voilà rentré dans les halls Ouest du Comiket. Déjà voilà la carte.

Comiket: guide de bataille C93CosplayAreaMapEng
En général on commence à l'Ouest 1F avec les six halls en bas à droite. Puis il faut monter au second pour aller à l'Est où se trouvent les compagnies.

Ça peut paraître évident mais la foule est encore pire. Ça se bouscule, chacun veut acheter son précieux avant que les stocks soient vides. Je vous recommanderais donc si vous êtes avec des amis de décider d'un point à rallier si vous venez à vous faire séparer par ce torrent humain. Ensuite, beaucoup de gens = beaucoup de chaleur donc conservez de quoi vous hydrater. Ne vous en faites pas toutefois, du personnel médical est présent sur place pour les malaises et autres accidents.

Si vous galérez malgré mes précieux conseils, un bureau international est disponible au centre des halls Ouest, à l'étage. N'hésitez pas à y passer (il est indiqué sur la carte au-dessus). Entre les deux halls se trouve un espace où se trouvent un konbini. File d'attente à prévoir mais ça peut permettre de refaire vos stocks d'eau si vous avez mal anticipé.

Le Comiket, c'est aussi l'art de faire la queue pendant 30 minutes voire pire. Si vous repérez une longue queue devant un stand, un collègue du vendeur indique en général la fin de la queue et distribue un catalogue du stand, histoire de voir si ça vaut vraiment le coup de faire cette longue attente. Et si vous aviez un plan d'achat, mettez ça en priorité basse du coup sinon vous risquez de rater d'autres stands.

Comiket: guide de bataille DSC_2274

Il n'y a pas vraiment d'étiquette à respecter à l'intérieur (autre que l'évident ne pas dépasser dans la queue). Toutefois, rappelez-vous qu'il s'agit d'un marché : si quelque chose vous plait, achetez-le, ne vous contentez pas de le feuilleter. Il faut savoir que tous les exposants du Comiket paient au moins 10 000y d'admission pour avoir leur table et 70% de ces exposants perdent de l'argent au Comiket. Et si vous vous sentez gêné à l'idée d'acheter un plaisir inavouable, rappelez-vous que les gens à côté n'achètent pas forcément mieux et que la personne qui vous le vend est celle qui l'a dessiné : c'est pas lui qui vous jugera et les 500y que vous lui donnerez l'aideront bien. Personnellement je trouve un peu gratifiant d'avoir vu le stand C95 plus varié d'un mec qui exposait pour la première fois au C94 et à qui j'ai acheté son doujin.

Si vous attendez la fin de la journée vers 16h, le Comiket se solde par un concert d'applaudissements joints des exposants, des organisateurs et des visiteurs pour remercier le travail de tous. Un moment dotée d'une belle symbolique somme toute.

Cosplay

L'autre grand intérêt du Comiket, c'est les cosplays. Même si je ne suis pas un grand fan de la pratique, je reste impressionné devant les moyens déployés par les Japonais. Vous pourrez retrouver le gros des cosplays se donnant en spectacle hors des halls.


Une vidéo faite sur le Comiket 95. En général go Youtube Comiket Cosplay, vous devriez trouver de quoi vous rincer encore plus les mirettes

L'étiquette à suivre est simple : ne prenez pas des photos sans consentement du cosplayer. C'est pas tellement compliqué en même temps de demander. Soit vous vous la jouez japonais en demandant "sasshin wa ii desu ka" aka "c'est bon les photos ?" (ai = oui, iie = non), soit vous exploitez l'universel langage des mains en pointant votre appareil du doigt et en faisant piger que vous voulez faire des photos. Et un peu comme pour les artistes doujinshi, sachez que les cosplayers sont des passionnés qui veulent partager leur œuvre. Peu de chances d'essuyer un non, d'autant plus qu'ils paient 8 000y de vestiaire (en plus du coût du cosplay).

Après le Comiket

Bon, le Comiket s'est terminé mais vous n'avez pas pu acheter tout ce que vous vouliez. Sachez que ce n'est pas la fin du monde puisque de nombreuses librairies dédient des rayons entiers aux doujinshis post Comiket. Les principales gérantes du marché sont Melon Books et Toranoana. Il y a toutefois une grosse différence à acheter après le Comiket. En effet, au Japon, la norme est de vendre les lires plastifiés et donc illisibles avant l'achat. En comparaison, il est souvent possible de feuilleter les livres au Comiket. C'est un peu à vos risques et périls du coup.

Je suis pas au Japon

Ça m'est arrivé cet hiver où j'ai vu certaines marchandises qui me faisaient de l'œil au C95, tranquillement posé derrière mon ordinateur. Que faire pour acheter des doujinshis ou des goodies exclusifs en retard et à l'autre bout du monde ?

La réponse est simple : faire les enchères japonaises. Yahoo dominant le web japonais, Yahoo Auctions est le principal portail. Certes réservé aux Japonais, il est possible de contourner cette limite en utilisant un service dédié de ré-expédition. Personnellement j'utilise Buyee (https://buyee.jp/ ). Buyee vous connecte à Yahoo Auctions, vous faites vos recherches en japonais et vos enchères (il dispose d'une fonction de snipage bien utile qui permet de placer une somme 5 minutes avant la fin de l'enchère), payez une petite commission basée sur le prix, les enchères réussies sont envoyées à leur entrepôt où elles sont conservées un mois. Vous payez ensuite les frais de port avant la fin de ce mois (utilisez la fonction Consolidation pour grouper plusieurs enchères en un envoi pour faire des économies) et vous attendez ensuite que vos achats arrivent chez vous. J'apprécie personnellement que les frais de port soient assez réalistes en comparaison d'autres revendeurs qui s'amusent à bien les monter.

Cette technique peut permettre de faire de bonnes affaires même si vous évidemment, vous paierez bien plus cher qu'en achetant sur place. Je la recommanderais pour les goodies si vous comptez faire un des Comikets suivants. En effet, si les doujins font partie d'une série, il y a fort à parier que l'auteur vendra toujours les tomes précédents au Comiket suivant ou que vous pourrez les acheter dans les revendeurs spécialisés. Notez aussi qu'il vaut mieux spammer les recherches au moins une fois par jour pour voir si votre précieux apparaît. Et ça fait aussi parfois un peu mal de voir une enchère à 1ct d'entrée quand vous venez de payer le même produit 50€ (sans les frais de port).

Le petit mot de la fin

Voilà, un article bien mastoc et je suis bien content d’être parvenu à le finir. J'espère qu'il vous aura envie de découvrir ce véritable festival à l'honneur des fans et que je pourrais peut-être même vous y retrouver cet été pour le C96 qui sait!
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Hunter France Forum : Professeur Felyne :: Le hall de la Guilde :: Le Coin du Wycadémiste :: Un Wycadémiste au Japon-
Sauter vers: